Marennes : Plan de référence

Marennes, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Commune de Marennes

Equipe : Gheco urbaniste (mandataire), Bertrand Massé paysagiste

2021 : en cours

La commune de Marennes a réalisé un Plan de Référence en 1997/1998. Depuis, le contexte et les besoins ont évolué et les élus souhaitent redéfinir un document 2020 / 2030 intégrant des actions qui permettent une cohérence dans l’ensemble de la politique urbaine et d’aménagement. La priorité est la poursuite des aménagements publics en faveur des circulations liaisons douces, piétons et vélos, avec un volet renforcé sur le végétal et de nouveaux espaces de stationnement intégrés. Le plan doit également établir la définition et la programmation de nouveaux équipements d’intérêt collectif et prévoir les évolutions nécessaires aux équipements existants. Une concertation renforcée est mise en œuvre avec la population, les acteurs, associations, gestionnaires des équipements d’intérêt collectifs (équipements scolaires, administratifs, sportifs…) et commerçants (entretiens, ateliers, réunions publiques,…).

 

Castellu-di-Rostinu : Centre d’interprétation Pascal Paoli

Commune Castellu-di-Rostinu, Haute-Corse

Maître d’ouvrage : Collectivité de Corse

Programmation : Objectif Patrimoine (mandataire), Bertrand Massé paysagiste, In Site Scénographie

2015

Le site de Ponte Novo sur la Commune de Castellu-di-Rostinu témoigne d’un évènement majeur de l’histoire de la Corse puisqu’il s’agit du théâtre de la bataille qui en 1769 met fin à la courte période d’indépendance de l’Ile et signe son rattachement définitif à la France. Le lieu est étroitement associé à la personne de Pascal Paoli, père de la Nation Corse. L’étude consiste à envisager la cohérence d’un site associant patrimoine architectural, éléments naturels et paysagers afin de constituer le support d’une offre culturelle viable dans le temps, de chercher des nouveaux publics tout en considérant les habitants du territoire.

Castellu di Rostinu

Alet-les-Bains : Cité médiévale

Alet-les-Bains, Aude

Maître d’ouvrage : Commune d’Alet-les-Bains

Equipe : Objectif patrimoine (mandataire), Régis Ribet architecte du patrimoine, Bertrand Massé paysagiste

2022 : en cours

La commune d’Alet-les-Bains, avec ses 390 habitants se situe dans la vallée encaissée de l’Aude, à environ 10 kilomètres de Limoux. Elle fait partie de la communauté de communes du Pays Limouxin, qui rassemble 76 communes, pour une population de 30 000 habitants. Au cœur du Pays Cathare, au sein d’un environnement culturel exceptionnel, la cité médiévale d’Alet-les-Bains doit pouvoir affirmer son intérêt de premier plan et son attractivité à travers cette étude de stratégie touristique.

La Couarde-sur-Mer : P.L.U.

La Couarde-sur-Mer, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Commune de La Couarde-sur-Mer

Equipe : Maïa Pernet urbaniste (mandataire), Virginie Segonne-Debord Architecte du patrimoine, Bertrand Massé paysagiste

2010 – 2011

L’île de Ré correspond à l’extrémité occidentale de la vaste auréole sédimentaire nord-aquitaine. Dans cette région, les assises de l’Oxfordien supérieur et du Kimméridgien sont à l’origine d’une morphologie qui, sur le littoral, est soumise à une évolution récente, encore très active. La Couarde est encadrée au Nord par le pertuis Breton et au Sud par le pertuis d’Antioche dont les rivages sableux s’appuient sur les affleurements rocheux des calcaires jurassiques supérieur.

Rochefort : Arsenal maritime

Ville de Rochefort, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Ville de Rochefort

Programmation : Agence Scarabée (mandataire), Eric Rosaz architecte, Bertrand Massé paysagiste, Bernard Favre (Cap Sciences)

2015

La ville de Rochefort est née en 1666 suite à la volonté du roi Louis XIV d’y réaliser le plus grand arsenal maritime de son royaume. Désireuse de renouer avec la vocation initiale des lieux, la Ville décide au début des années 1990, en partenariat avec le Centre International de la Mer (CIM), de lancer dans une des formes de radoub le chantier de reconstruction de la frégate Hermione. La fin du chantier aujourd’hui actée, la Ville de Rochefort s’interroge sur le dispositif à mettre en œuvre pour poursuivre son développement tout en faisant écho au récent classement Grand Site de France de l’estuaire.

>Lire l’article

tableau

fond-montage

Barbâtre : Charte paysagère et plan de gestion

Commune de Barbâtre, Vendée

Maître d’ouvrage : Commune de Barbâtre

Etude : Bertrand Massé paysagiste (mandataire), 2D3D.GIS

2011

Les préoccupations liées à l’environnement, notamment la préservation de la ressource en eau, sont aujourd’hui au cœur de la réflexion de la commune. De nombreuses collectivités doivent faire face à un développement des espaces publics à gérer sans pour autant bénéficier d’une augmentation des effectifs. Par un entretien adapté aux particularités de chaque site, la gestion différenciée est un outil permettant de répondre à ces enjeux, en repensant l’intervention des services espaces verts.

Marais

Dunes

Saintes : Vallon de Magezy

Saintes, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Ville de Saintes

Maître d’oeuvre : ALAP architectes urbanistes (mandataire), Bertrand Massé paysagiste

2010 – 2011

La Ville de Saintes anticipe les évolutions de son territoire en intégrant à sa réflexion urbaine les enjeux paysagers ainsi que les problématiques de bassin versant. L’entité du vallon objet de l’étude est abordée comme un espace agricole cerné par la ville qu’il s’agit aussi de transformer en zone de rétention, en rétablissant ses fonctions hydrauliques principales. La mise en place d’une structure paysagère s’appuyant sur la géographie existante permet d’anticiper les quartiers denses à venir et d’en constituer la colonne vertébrale.

SAINTESdiagramme

Saint-Cyr-en-Talmondais : P.L.U.

Saint-Cyr-en-Talmondais, Vendée

Maître d’ouvrage : Commune de Saint-Cyr-en-Talmondais

Equipe : Maïa Pernet urbaniste (mandataire), Bertrand Massé paysagiste

2010 – 2011

La commune s’étire autour d’un promontoire d’environ 35 mètres d’altitude où s’est implanté le bourg originel. Malgré sa dimension relativement réduite, le territoire est constitué d’un relief relativement complexe proposant une multitude de petits vallons venant « griffer » la plaine au nord et au sud. Les multiples belvédères proposent des points de vue depuis le nord vers la silhouette du bourg alors qu’au sud, ce sont davantage les franges urbanisées qui se détachent. A l’est de la commune, on observe une partie plus en retrait, en contact avec le marais, paysage horizontal de prairies dégagées.

Saint-Romain-de-Benet : P.L.U.

Saint-Romain-de-Benet, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Commune de Saint-Romain-de-Benet

Equipe : Maïa Pernet urbaniste (mandataire), Bertrand Massé paysagiste

2010 – 2013

La révision du PLU passe par la constitution d’un diagnostic communal, état des lieux de l’environnement naturel, agraire et urbain ainsi que des données socio-économiques qui caractérisent la commune (démographie, activité…). De ce diagnostic ressortent des problématiques et enjeux qui sont discutés avec les élus et la population locale afin de déterminer le Projet d’Aménagement et de Développement Durable qui fixe le projet communal pour les années à venir. Cette étape donne lieu à un débat avec la population et le conseil municipal. La Trame verte et bleue (TVB) va se traduire par un maillage de sites reliés pour former un réseau écologique d’espaces naturels terrestres et aquatiques.

 

 

 

La Tranche-sur-Mer : Plan vert

Commune de La Tranche-sur-Mer, Vendée

Maître d’ouvrage : Commune de La Tranche-sur-Mer

Etude : Bertrand Massé paysagiste (mandataire), 2D3D.GIS

2013

Le plan vert se présente sous la forme d’une étude qui vise à accompagner les différents projets à l’échelle de la commune. Le plan vert définit une stratégie globale d’aménagement à moyen terme propre à guider la conduite de chaque opération vers un projet urbain cohérent. Le caractère pré-opérationnel du plan vert en fait un instrument évolutif et partagé : il hiérarchise les interventions en établissant des priorités, permet à la municipalité de saisir les opportunités qui s’offrent à elle. Ce plan induit : l’établissement d’un diagnostic partagé, des scénarios d’aménagements envisageables, un programme d’action doté de moyens et la réalisation d’un plan de gestion différenciée transcrit sur S.I.G.

 

 

Bourg-en-Bresse : Préservation patrimoine végétal

Bourg-en-Bresse, Ain

Maître d’ouvrage : Ville de Bourg-en-Bresse

Etude : ALAP, Bruno Régnier et Christiane Luc urbanistes (mandataire), Bertrand Massé paysagiste

2010-2011

Dans le cadre de son PLU, la ville de Bourg-en-Bresse a décidé d’évaluer son patrimoine végétal à travers une étude spécifique, conjointement à une étude du patrimoine architectural mené par le cabinet ALAP. Ont été pris en considération l’ensemble des sujets et/ ou écosystèmes remarquables : jardins publics/privés, alignements, jardins ouvriers… L’élaboration de fiches types a permis de hiérarchiser les enjeux et de mettre en perspective l’aspect patrimonial de certains ensembles, des plus reconnus aux plus modestes.

 

Nantes métropole : Liaisons douces au fil de l’eau

Nantes métropole, Loire-Atlantique

Maître d’ouvrage : Nantes métropole

Etude : Ouest-Aménagement (mandataire), Bertrand Massé paysagiste

2004

Nantes Métropole compte plus de 250 km de rives constituées de multiples espaces naturels souvent fragiles : zones humides, prairies, marais ou forêts. Les continuités piétonnières sont des liaisons douces aménagées qui permettent de circuler le long des voies d’eau de manière ininterrompue sur de longues distances. Le projet consiste à restaurer les continuités piétonnes pour que les habitants puissent s’approprier les berges et découvrir le territoire en suivant l’eau.

 

 

Château-d’Olonne : L’espace du souffle

Château-d’Olonne, Vendée

Maître d’ouvrage : Commune du Château-d’Olonne

Jury TPFE : Claire Dauviau paysagiste, Edith Commissaire plasticienne, Catherine Tournoux architecte

Suivi scientifique : Pr Roland Paskoff, Claude Figureau

2002

L’étude interroge la dynamique érosive littorale accélérée par la dégradation de milieux surfréquentés. La dune grise est composée de pelouses sèches riches en mousses et lichens. Souvent, il s’agit de communautés végétales hautement spécialisées et adaptées aux contraintes du milieu : sécheresse, substrat pauvre en éléments nutritifs, fort impact des vents. L’étude interroge cette dynamique de recul accéléré des rivages et de destruction des milieux provoquée par le tourisme de masse.