Saintes : Parc écologique de la Palu

Saintes, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Ville de Saintes

Maître d’oeuvre : Bertrand Massé paysagiste (mandataire), Véronique Parent architecte. Marie-Laure Cayatte paysagiste-écologue. Biotope. Terreo (pollution).

Livré en 2020

Le projet s’inscrit dans un programme d’aménagement d’une base familiale et écologique du secteur nord-est du site de la Palu sur la commune de Saintes. Le site est une ancienne décharge. La volonté de la Ville est de promouvoir son territoire à travers la préservation de l’environnement et la création d’une offre ludique douce. Accolées au centre ville, les prairies alluviales de la Palu sont un site majeur pour la biodiversité et un lieu de promenade très fréquenté par le public. Le site aménagé de la prairie de la Palu s’inscrit dans un ensemble d’environ 190 ha de prairies inondables nommées Prairie de la Palu et Prairie du Maine, intégrées au réseau de la coulée verte bordant la Charente. Le diagnostic a révélé un paysage lié à l’eau d’un grand intérêt, celui de la vallée de la Charente. Paradoxalement, des plantations horticoles ont obstrué au fil du temps les vues en direction du fleuve et de la rive opposée. Le projet consiste à y remédier progressivement sans altérer les habitats naturels existants.

> Lire l’article

 

Port-des-Barques : Club de voile

Port-des-Barques, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Commune de Port-des-Barques

Maître d’oeuvre : Haddock architecture (mandataire), Oteec, Nox, B.Massé paysagiste

Phase PC

Faisant face à l’Ile Madame, dans l’estuaire de la Charente, le club de voile de Port-des-Barques s’implante dans un espace naturel protégé. Entièrement conçue en ossature bois, l’architecture du club s’inspire des constructions ponctuant le littoral charentais : cabanes ostréicoles et carrelets. L’espace est soumis à la loi littoral, il est une zone importante pour la conservation des oiseaux ainsi qu’une Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique de type II. Le site de projet s’abrite derrière une dune mobile de faible hauteur, à quelques mètres de l’estran. En retrait, la dune grise, présente un relief assez plat et homogène. Devenue partiellement boisée au fil du temps, elle a été classée E.B.C. dans le cadre du P.L.U.

Accompagnant le projet architectural respectueux de la sensibilité du site, le parti pris paysager est le suivant :
• Intervention de manière minimale dans un contexte paysager dynamique existant soumis aux aléas naturels
• Proposition d’une palette végétale adaptée au contexte pédo-climatique
• Pas d’artificialisation de la dune grise laissée en recolonisation naturelle
• Renforcement de l’E.B.C. et des haies existantes
• Conservation et accompagnement des continuités piétonnes existantes
• Repositionnement et requalification de la clôture du stockage extérieur

Saint-Cyr-sur-Loire : Groupe scolaire

Ville de Saint-Cyr-sur-Loire, Indre-et-Loire

Maître d’ouvrage : Ville de Saint-Cyr-sur-Loire

Maître d’oeuvre : MHJV architectes (mandataire), Terrell Paris BET stucture, Louis Choulet BET TCE, Via Infrastructure BET VRD, Cuisinorme cuisiniste, Emacoustic acousticien, Techniques et Chantiers économiste, CSD Associés SSI, Bertrand Massé paysagiste, Wonderfulight éclairagiste

Livré en 2019    (photos prises avant plantation strate arbustive)

Le projet du parc Montjoie et du futur groupe scolaire a vocation à se positionner et à s’inscrire dans un contexte urbain et paysager spécifique. A Saint-Cyr-Sur-Loire, les cours d’eau et la topographie ont généré un mode d’occupation du sol et des paysages qui constituent l’identité de la commune : une ville-parc. A ce titre, la trame verte communale, dont le parc Monjoie est un maillon essentiel, participe grandement à la qualité de vie des habitants comme du quartier. En affirmant et en renforçant l’ambiance végétale du parc et toute la biodiversité qui en découle, notre proposition entend à la fois créer des espaces de convivialité innovants et soucieux de l’environnement.

> Lire l’article du moniteur #6066

> Lire l’article AMC – 284

> Lire l’article EXE – 40

photos : © J-F Tremege

 

Bobigny : Îlot mixte bureaux & ateliers

Bobigny, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Saint-Gobain Distribution Bâtiment France (SGDB France)

Maître d’oeuvre : Marjan Hessamfar & Joe Vérons architectes associés (mandataire), Khephren Ingénierie BET Structure, VIA Infrastructure BET VRD, Becice BET Fluides, Bertrand Massé paysagiste (sous-traitant)

Phase AVP (Préconisations paysage et toitures végétalisées)

La ZAC Ecocité fait partie d’un projet global portant sur le territoire de la Plaine de l’Ourcq. Ce projet intercommunal se développe sur près de 200ha et est divisé en cinq zones d’aménagement concerté. L’opération porte sur la construction neuve d’un ensemble immobilier tertiaire de 6000 m² accueillant des espaces de bureaux, de commerces, d’atelier et de stockage au cœur de la ZAC Ecocité à Bobigny. Le projet paysager porte sur la végétalisation des espaces publics, des façades et de la toiture.

 

 

Billère : Centre social

Ville de Billère, Pyrénées-Atlantiques

Maître d’ouvrage : Ville de Billère

Maître d’oeuvre : Bandapar architectes (mandataire), Bertrand Massé paysagiste, Emacoustic, OTCE

Livré en 2015

L’implantation du centre social situé en bordure du vallon de Lacaoü permet de donner à cet équipement fédérateur un véritable rôle urbain. La proposition tisse des liens entre les espaces en une gradation progressive du régulier au sauvage. Ce projet revitalise le cheminement existant entre le haut et le bas du talus en trois temps : le parvis, le vallon, le parc. Il lui propose des espaces qui progressent alternativement entre ouverture et immersion dans des ambiances où l’on frôle le végétal.

>Lire l’article

 

Taizé-Maulais : Place de l’Eglise

Commune de Taizé-Maulais, Deux-Sèvres

Maître d’ouvrage : Commune de Taizé-Maulais

Maître d’oeuvre : Bertrand Massé paysagiste (mandataire), Imotep ingénierie

Livré en 2017

Le projet concerne la requalification de la place de l’église Saint-André de Maulais datant du XIVe siècle . Le paysage de la Vallée du Thouaret offre des visions confinées. La vue porte sur les méandres où la végétation est très présente. Espace initialement entièrement recouvert d’enrobé noir et fermé par des haies opaques, la proposition consiste à créer une ambiance végétale ouverte sur le cours d’eau, le paysage.

Aiffres : Zone humide artificielle

Commune d’Aiffres, Deux-Sèvres

Maître d’ouvrage : Communauté d’agglomération du Niortais

Maître d’oeuvre : Bertrand Massé paysagiste (mandataire), Imotep ingénierie, Véronique Parent architecte, L.P.O (consultants)

Livré en 2018

La rivière Guirande subit un étiage estival important et justifie donc la réalisation d’une telle installation en aval de la nouvelle station d’épuration d’Aiffres. Un travail avec la Ligue de Protection des Oiseaux a permis d’enrichir l’approche environnementale. Une passerelle d’observation ornithologique sur pilotis présente le fonctionnement de la zone de rejet végétalisée et les fonctions respectives des différents milieux créés dans le traitement des eaux usées (filtre planté, noues, mares…).

> Lire l’article Anthos #4.19

 

Photos  : © E. Decam

St-Michel-le-Cloucq : Espaces publics

Saint-Michel-le-Cloucq, Vendée

Maître d’ouvrage : Commune de Saint-Michel-le-Cloucq

Maître d’oeuvre : Bertrand Massé paysagiste (mandataire), Véronique Parent architecte-urbaniste, Géouest.

Livré en 2020

Suite à une visite de site partagée, nous avons pu nous rendre compte des réelles qualités du bourg de Saint-Michel-le-Cloucq qu’il s’agissait de révéler et de préserver lors du projet : chemins creux, venelles végétalisées, vues ouvertes sur la plaine, cadrages sur les monuments patrimoniaux… A l’interface entre le bocage et la plaine Vendéenne, ce promontoire offre des situations visuelles très variées qui en font toute sa richesse. En effet, la complexité du relief permet des échappées souvent très intéressantes sur le grand paysage et permet de distinguer l’implantation du bâti si particulière. L’urbanisation rurale semble se fondre dans un environnement végétal qui lui donne alors toute sa qualité, la volonté du projet est donc de s’en saisir avec précaution.

 

 

 

 

 

 

Périgny : Déchetterie nouvelle génération

Périgny, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération de La Rochelle

Maître d’oeuvre : Naldéo (mandataire), BPG architecture, YAC, Flytech, Settec, Bertrand Massé paysagiste

Phase Chantier

Comment à travers la construction d’une déchetterie nouvelle génération proposer un équipement alternatif et évolutif. Une référence à la fois en termes de gestion des déchets mais aussi d’inscription urbaine et paysagère. Comment rompre avec un schéma banalisé de bâtiments industriels aux qualités architecturales et paysagères diverses ? La nouvelle déchetterie est pensée comme un lieu d’échange social, de rencontre et d’éco-apprentissage. Un véritable espace public en quelque sorte qui s’insère dans une clairière.

Bran : Centre-bourg

Commune de Bran, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Commune de Bran

Maître d’oeuvre : Bertrand Massé paysagiste (mandataire), Imotep ingénierie

Livré en 2016

Le projet de la commune vise à requalifier les espaces bordant l’église Saint-André (XIVe siècle). Espaces initialement entièrement dédiés à l’automobile (dalle en enrobé), on ne perçoit pas la possibilité d’un espace public vivant. La proposition consiste à créer une ambiance végétale qui se décline sous différentes formes : mélange terre-pierre pour les parkings, jardins des commémorations, espaces de détente, noue. L’espace public devient perméable, ombragé, partagé.

Saint-Trojan : Centre arc-en-ciel

Saint-Trojan, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Entraide coopérative

Maître d’oeuvre : Sourd-Durand architectes (mandataire), Bertrand Massé paysagiste

Livré en 2015

Village labellisé tourisme durable certifié ISO 14001, le centre Arc-en-Ciel situé dans la forêt de Saint-Trojan est en complète restructuration. Les bâtiments, réhabilités par l’agence Sourd-Durand bénéficient d’un projet paysager concomitant. Prenant en considération les éléments arborés remarquables, les propositions paysagères s’insèrent au mieux dans le site, en utilisant des essences adaptées à ce milieu très sélectif.

st-trojan-nuit-2

Moëze : Rue Maréchal Leclerc

Commune de Moëze, Charente-Maritime

Maître d’ouvrage : Commune de Moëze

Maître d’oeuvre : Sourd-Durand architectes (mandataire), Bertrand Massé paysagiste

2013 – 2014

Cernée par la vallée de la Charente et le marais de Brouage, la presqu’île de Moëze rappelle les grandes plaines céréalières de l’Aunis et du nord de la Saintonge. Le projet de la commune vise à requalifier les espaces bordant l’église Saint-Pierre du XVe siècle, classée monument historique depuis 1915 et point de repère unique de ces vastes horizons paysagers. Les espaces existants étant essentiellement dédiés à l’automobile, la proposition consiste à réduire sensiblement la largeur des bandes roulantes et à libérer davantage d’espaces publics, piétons, tout en conservant des vues ouvertes sur le monument et ses abords. Les espaces végétalisés sont traités en gestion différenciée.

Moeze-3

Moeze-2

Prailles : Centre-bourg

Prailles, Deux-Sèvres

Maître d’ouvrage : Commune de Prailles

Maître d’oeuvre : Bertrand Massé paysagiste, Profils Etudes VRD

Phase ACT

Le projet concerne la requalification urbaine de la rue des Ecoles et la rue du Petit Bourg. Ces voies structurantes sont actuellement dimensionnées pour la voiture et présentent un caractère routier marqué (=90% d’enrobé). L’enjeu est ici de partager l’espace et de manière équitable tout en travaillant les fonctionnalités usuelles : déplacement d’engins agricoles, liaisons piétonnes, traversées, stationnement, accès au commerce et aux services. D’une manière générale, depuis le bourg, les vues vers le grand paysage sont très rares voir absentes. La multitude de jardins relativement modestes devient la strate à révéler et à étendre.

 

 

 

 

Sauzé-Vaussais : Centre-bourg

Commune de Sauzé-Vaussais, Deux-Sèvres

Maître d’ouvrage : Commune de Sauzé-Vaussais

Maître d’oeuvre : Bertrand Massé paysagiste (mandataire), BET ingénierie

Phase PRO (2013)

Localisé sur le versant aquitain du seuil du Poitou, le territoire communal correspond à une vaste région de plaines et de plateaux. Ce paysage est dominé par une ligne de relief d’origine tectonique : le horst de Montalembert qui culmine à 186m. La géologie va servir de fil conducteur au projet. Le matériau lithique est décliné dans un vocabulaire répondant à des fonctions bien précises, toutes liées à la transformation du lieu de vie des habitants, dans un souci de partage de l’espace, de gestion écologique et d’économie de projet.

Angeac-Champagne : requalification du bourg

Angeac-Champagne, Charente

Maître d’ouvrage : Commune d’Angeac-Champagne

Maître d’oeuvre : BET VRD (mandataire) Bertrand Massé paysagiste (sous-traitant).

Phases : DIAG à ACT (études). Chantier suivi

La commune d’Angeac-Champagne possède une unité architecturale et un petit patrimoine remarquable qu’il s’agit de préserver, d’entretenir et de maintenir dans le temps. Ces éléments seront donc pris en considération
lors des propositions formelles de projet. Cela concerne : l’architecture (liée à l’histoire viticole : logis, chais, entrepôts…), les porches, les murs de clôture, le patrimoine lié à l’eau (puits). Le vignoble occupe la plus grande partie du territoire, générant une ambiance végétale singulière remarquable. Les parcelles de vignes s’orientent de manière à profiter de l’ensoleillement (nord-est / sud-ouest ou nord-ouest / sud-est), s’adaptant à la topographie. Ailleurs, s’intercalent quelques cultures ou prairies, notamment au niveau des talwegs.